Comment aménager un studio de musique

Alexandre Paul
24 mars 2021

La création d’un home studio à domicile est possible pour tout amateur souhaitant produire des enregistrements sonores de qualité, mais aussi pour des personnes qui souhaiteraient se lancer dans une aventure professionnelle en enregistrant des musiciens ou chanteurs. Nous vous proposons quelques éléments qui serviront de base à l’aménagement d’un studio d’enregistrement.

Visiter des studios d’enregistrement

Un conseil qui semble trivial, mais qui a son importance et relativement facile à réaliser. Essayer donc de visiter un ou deux home studio professionnels au prétexte d’un enregistrement par exemple. Cela peut sembler anodin, mais le fait de voir concrètement à quoi ressemble un vrai studio permet de fixer un cadre auquel vous pourrez vous attacher quand viendra le temps de créer le vôtre.

Bien connaitre son environnement

Avant d’aménager, voire d’acheter ou de louer, son studio d’enregistrement, il est impératif de faire l’état des lieux de son voisinage. Est-il dans un immeuble résidentiel ? ou est-ce un habitat isolé, type garage ? se trouve-t-il dans une zone artisanale, moins sujettes aux nuisances sonores ?

Si vous souhaitez développer une activité professionnelle ou semi-professionnelle d’enregistrements musicaux, l’emplacement est très important. La localisation, selon son attractivité, va attirer spontanément plus ou moins de clients vers votre studio. Les zones les plus denses ne sont d’ailleurs pas forcément les plus rentables : être situé dans une ville moyenne peut être plus intéressant qu’être situé dans une zone urbaine si celle-ci comporte déjà une forte densité de studios.

Le studio

Une fois le logement trouvé, reste à étudier les points importants : son isolation acoustique (ou la possibilité d’en réaliser une), la qualité acoustique du studio (et comment l’améliorer), et enfin la taille du studio qui va accueillir les instruments de musique, les chanteurs et les matériels, voire une régie.

La performance acoustique

Un enregistrement en studio nécessite une sonorisation parfaite. Chaque pièce génère des phénomènes de réverbérations indésirables lors de la prise de son : les sons émis se propagent dans la pièce jusqu’à rencontrer une paroi (ou tout autre matériau) qui va en partie absorbée l’onde sonore, et réfléchir l’autre partie. Ce phénomène de réflexion risque d’engendrer des effets nuisibles à la qualité phonique de votre studio. Si c’est possible, essayer de générer divers sons sur le spectre de fréquence audible (20 – 20.000 Hz, et en particulier les fréquences basses) pour en déceler ces effets. De toute façon, sauf si la pièce a une géométrie très particulière, toute pièce carrée ou rectangulaire symétrique fera l’affaire, sachant que vous aurez à priori à réaliser ensuite des traitements acoustiques.

acoustic foam material for sound dampering, blue copy-space background

 Pour éviter toute distorsion, l’idéal est d’installer des panneaux phoniques sur les murs existants et au plafond. Ces panneaux, à haute densité, jouent le rôle d’amortisseurs phoniques en piégeant les sons et donc en évitant qu’ils ne soient renvoyés vers la salle. L’isolation phonique du sol est un peu plus compliquée car il est coûteux d’installer un second plancher isolé sur le plancher existant. La solution idéale est d’isoler le plafond de l’étage inférieur au votre. Avec l’autorisation de votre voisin !

On profitera lors de l’aménagement du studio et l’installation de panneaux d’isoler phoniquement la pièce pour éviter toute nuisances sonores pour le voisinage, et sans oublier portes et fenêtres. Vous trouverez les informations détaillées dans l’article consacré à ce sujet : « comment isoler un studio d’enregistrement ».

Taille du studio d’enregistrement

Ce qui va déterminer la taille de votre studio pour enregistrer en studio de façon confortable est la réponse à la question de savoir combien de personnes le studio souhaite-t-il accueillir. Accueillir une seule personne à la fois est possible en enregistrant successivement les différentes pistes (batterie, basse, clavier puis chanteur par exemple), mais contraignant. A l’autre extrémité, un studio prêt à accueillir des chœurs et des groupes importants type jazz-band voire un orchestre nécessitera un espace beaucoup plus grand.

A titre d’exemple, une taille de 16 m2 est un minimum pour un enregistrement limité à un ou deux musiciens simultanés ou pour une prise de voix. Mais accueillir un groupe « standard » sera possible avec un espace d’au moins 40 m2.

Si cela est possible (techniquement et financièrement …), l’ajout d’une régie permet de travailler d’une manière plus confortable en isolant l’ingénieur du son des musiciens.

L’aménagement du studio comportera aussi une partie consacrée à la décoration, et notamment la partie luminaire en établissant un éclairage chaleureux en disposant plusieurs sources d’éclairage.  Pour profiter au maximum des moments de détente, un canapé, voire un coin cuisine seront les bienvenus !

Conclusion

Il reste maintenant à s’équiper en matériel d’enregistrement : ordinateur performant, carte son, table de mixage et de mastering, amplis et préamplis, enceintes de monitoring, microphones et casques, un contrôleur MIDI … Vous pouvez continuer votre lecture en consultant notre article sur les « matériels pour un studio enregistrement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alphasound.fr tous droits réservés 
menuarrow-right