Comment enregistrer en studio d'enregistrement

Alexandre Paul
29 mars 2021

Pour lancer une carrière musicale, l’un des principaux atouts à avoir est de réussir un enregistrement de qualité. L’enregistrement de musique en studio est incontournable pour avoir un son de qualité, et cette solution est d’autant plus abordable que le progrès des matériels ont permis sa démocratisation à un large public.

Enregistrement en studio ou non ?

L’enregistrement en studio professionnel n’est pas la seule solution, mais il a des avantages indéniables comme par exemple celui de travailler avec un ingénieur du son. Bénéficier de son expérience et de son professionnalisme vous fera gagner du temps et conférera à coup sûr à votre enregistrement un côté pro, même si cela a un coût. Un studio digne de ce nom a aussi une insonorisation et un traitement acoustique qui donneront de la profondeur à vos enregistrements avec une sonorisation sans réverbération, et ceux-ci ne seront pas perturbés par des bruits parasites venants de l’extérieur. Il ne faut pas hésiter à chercher un studio d’enregistrement en dehors de sa zone géographique : faire des kilomètres vous permettra peut-être de trouver le studio bien adapté à votre projet.

Certains musiciens s’improvisent ingénieur du son en bricolant leur propre home studio à domicile. Cela peut être par passion, ou par simple soucis d’économie, encore que l’achat de matériel de qualité tels qu’une table de mixage, des amplis ou des enceintes de monitoring s’avère souvent onéreux. Le souci dans cette solution, c’est que l’on ne s’improvise pas ingénieur du son, et qu’enregistrer une musique ne requiert pas les mêmes qualités que produire une création musicale. Les motivations seront donc surtout liées à la passion de réaliser son propre enregistrement.

Une nouvelle méthode que l’on voit poindre consiste à réaliser des enregistrements avec des studios en ligne. Ces studios pros ont comme avantage un coût évidemment moindre et vous avez accès à la compétence de professionnels lors des séances d’enregistrement. L’inconvénient étant le manque de contact direct avec l’ingénieur du son qui enlève la spontanéité que l’on peut trouver lors d’un enregistrement en live, ainsi qu’une isolation acoustique.  

Pour mettre toutes les chances de son côté, nous vous déclinons ci-dessous les principales étapes nécessaires à un enregistrement musical de qualité.

Préparation

Avant d’entrer en studio d’enregistrement, vous devez avoir soigneusement préparer la phase d’enregistrement au préalable. L’une des contraintes importantes en studio est le temps : vous disposez seulement de quelques heures pour enregistrer un morceau. La moyenne étant de 4 heures pour enregistrer un morceau pour s’autoriser des répétitions. D’où l’importance d’avoir réalisé au préalable une feuille de route pour l’ensemble des musiciens. L’objectif de cette feuille de route étant que chacun connaisse le plus précisément possible sa partition. Cela va de l’arrangement choisi à l’instrumentation, avec l’idée que les décisions n’ont pas à être prises au moment de l’enregistrement, mais bien en amont, et donc à froid.

L’accordage doit être bien sûr réalisé en amont pour tous les instruments de musique. C’est une étape capitale car ne souffrant d’aucun défaut. Il se réalise préférentiellement avec un accordeur électronique.

Enregistrement des pistes instrumentales

Si vous enregistrez une chanson, il faut définir la séquence d’enregistrement des instruments. Sans surprise, c’est les rythmiques qui vont donner le « la », ou du moins le tempo. Le premier enregistrement reviendra donc logiquement aux percussions, voire à la basse. Les enregistrements suivants se caleront ensuite sur ce tempo pour leur propre enregistrement.

Viendra ensuite le tour des instruments solo, comme la guitare, le piano, les cuivres … Vous pouvez avoir intérêt à enregistrer la partition d’un instrument sur l’ensemble des morceaux sur une prise. Par exemple si le piano intervient sur 3 morceaux, les 3 enregistrements peuvent se faire à la suite avant de passer à l’instrument suivant.

Le principe de l’enregistrement en studio est d’enregistrer chaque piste séparément. Il y a donc autant de pistes que d’instruments : 1 piste pour la guitare, 1 piste pour le clavier, 1 piste pour le chant …. L’avantage de ce procédé professionnel est qu’il permet ensuite de pouvoir traiter chaque piste de façon indépendante els unes des autres. Par exemple si l’on s’aperçoit que le niveau du piano est trop faible, le mixeur pourra intervenir sur ce niveau en l’augmentant pour le piano, sans toucher aux niveaux des autres instruments. Il est aussi possible de rajouter des effets sur chacun des instruments (ou des voix) indépendamment des autres lors du mixage de la musique.

Le fait de s’autoriser plusieurs prises autorise aussi de reprendre une partie avec un couac. Le miracle du copier-coller opère alors en remplaçant sur une piste instrumentale la partie erronée par celle rejouée proprement.

Pour le ou les chanteurs ou chanteuses, prévoyez une pause entre les enregistrements car enregistrer sa voix sur une longue période peut s’avérer éprouvant pour les cordes vocales. Donc contrairement à l’enregistrement instrumental, l’enregistrement vocal doit prévoir des pauses entre les morceaux pour éviter toute altération de la voix due à la fatigue.

L’enregistrement doit être jugé après de longues périodes d’écoute attentives pour déceler la moindre imperfection. L’enchainement des notes est-il fluide ? la précision des notes est-elle sans équivoque ? l’harmonie relative des instruments entre eux est-elle respectée ? On peut quelquefois avoir l’impression d’avoir jouer de manière satisfaisante tout simplement parce que l’on a pris du plaisir à jouer ensemble et que ce n’était pas si mal que ça … Mais la réussite d’un album ne requiert pas les mêmes qualités qu’un succès lors d’un live. La proximité et le plaisir du live ne se retrouveront pas forcément dans un album enregistré. C’est pour cette raison qu’une écoute attentive et impartiale des enregistrements fait partie intégrale de votre travail de conception.

Pour plus d’informations sur le matériel d’un home studio : « matériel pour un studio enregistrement ».

Mixage

Une fois vos différents enregistrements terminés, la phase de mixage audio peut commencer. Le montage se déroule instrument par instrument sur une table de mixage. Il peut débuter par exemple pour les rythmes dès que les enregistrements de la batterie sont terminés. Cela permet d’enchainer ensuite les enregistrements suivants avec la prise de son rythmique finale. Cela permet de gagner du temps car les musiciens, puis les chanteurs, s’accorderont sur une ligne musicale finalisée.

L’opération de mixage proprement dite peut alors commence et est réalisée par l’ingénieur du son.   Son objectif est de fusionner les différentes pistes enregistrées pour produite un morceau de qualité musicale irréprochable. A ce stade, il est clair que le professionnalisme de l’ingénieur du son entre pour une bonne part dans le résultat final. Aux qualités objectives attendues de sa part, entre en jeu les qualités plus subjectives qui pourront donner à votre enregistrement une qualité musicale supérieure.  

Mastering

C’est la touche finale de l’enregistrement, en général réalisé par l’ingénieur du son qui a procédé au mixage pour les enregistrements amateurs. Le mastering va corriger les ultimes petites imperfections sonores avant l’enregistrement définitif. Cela peut aller de la simple correction d’un bruit intempestif à l’homogénéisation du niveau d’enregistrement des différents morceaux. C’est en quelque sorte le mastering qui va assurer la cohésion de votre album en équilibrant les différents morceaux entre eux. A la différence du mixage qui va travailler sur chacune des pistes séparément, le mastering va chercher à donner cohésion à l’ensemble.

Pour connaitre le coût d’un enregistrement audio, vous pouvez consulter l’article : « Combien coute un enregistrement en studio ».

Conclusion

Ça y est : votre album est maintenant produit. Il reste à le mettre sur une plateforme de streaming et d’en faire la promotion sur tous les supports possibles. Ce travail ne doit pas être négligé car c’est lui qui va conditionner le succès de votre album, et c’est un travail de longue haleine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alphasound.fr tous droits réservés 
menuarrow-right