Comment isoler un studio d’enregistrement

Alexandre Paul
3 avril 2021

La conception d'un studio d'enregistrement pour la production musicale doit avoir comme l’une de ses priorités l’insonorisation et la performance acoustique. Quel que soit le niveau du matériel d’enregistrement que vous aurez acquis, votre public s’apercevra vite si vous avez enregistré dans un environnement qui n’est pas idéal en termes d’acoustique.

Pour tirer le meilleur parti de votre équipement et produire un son de qualité professionnelle, les sons extérieurs ne doivent pas être enregistrés, et donc entendus. Un avantage substantiel et tout autant indispensable est que si vous n’entendez pas les sons extérieurs, vos voisins seront aussi protégés de toutes nuisances sonores !

Un peu de technique …

Lorsqu’une onde sonore est propagée sur une paroi, elle peut soit être entièrement réfléchie (phénomène de réverbération), soit la traverser. En réalité, une fraction de l’onde est réfléchie, tandis que l’autre partie traverse la paroi. Tout l’art d’une insonorisation efficace consistera donc à réfléchir au maximum l’onde sonore incidente pour que la plus petite partie possible traverse la paroi et donc soit susceptible d’être entendue à l’extérieur.

Cette caractéristique s’entend dans les 2 sens : une paroi isolante protègera de la même manière contre les sons extérieurs qui seront donc réfléchis vers l’extérieur.

Les matériaux les plus isolants phoniquement sont les matériaux les plus denses. Plus une paroi sera dense, plus les sons seront réfléchis, et donc meilleure sera l’insonorisation.

Voyons maintenant les travaux d’isolation qui peuvent être mises en œuvre.

Densifier la cloison

La construction d’un mur phonique privilégiera l’emploi du béton plein, plus dense, plutôt que la brique ou le parpaing creux. Le principe est le même pour isoler des murs ou un plafond. Si vous utilisez un local existant, vous pouvez monter une contre cloison à quelques centimètres du mur existant. Il existe des panneaux spécialement destinés à cet effet. Entre les deux cloisons, vous pouvez rajouter un isolant minéral comme de la laine de roche ou de verre, ou un isolant naturel tel que la laine de lin ou de chanvre qui sont des bons isolants phoniques.

La contre cloison peut être montée sur une structure métallique, et doit être constituée de plaques de plâtre à haute densité. Veiller à disposer du joint isolant à base de mousse au niveau des jonctions des cloisons, et de toute interstice (fissures éventuelles).

Traitement acoustique des parois

La densification de la cloison ou l’ajout de panneaux de plâtre ou avec d’autres matériaux isolants va bien isoler votre studio d’enregistrement, mais les sons qui vont être réfléchis par les parois risquent à leur tour de créer un phénomène de résonance sonore préjudiciable à la qualité de l’enregistrement. Pour éviter cet effet, on va chercher à piéger les sons grâce à une structure en mousse acoustique alvéolée. Cette structure (rajoutée donc à l’intérieur des murs), va piéger les sons en les absorbant. 

Isoler le sol

Il existe deux manières d’isoler phoniquement un sol.

La méthode la plus simple est la pose d’un nouveau revêtement de type PVC et moquette. Ces matériaux auront comme principale caractéristique d’atténuer les bruits d’impact et de choc, mais limiteront peu les ondes sonores. Si votre studio de musique est situé dans un appartement par exemple, cette solution ne sera pas suffisante pour vous isoler du voisin du dessous.

La solution complète consiste à la pose d’une dalle flottante, en veillant à ce qu’elle soit désolidarisée des parois à l’aide de bandes d’isolation. Cette solution est lourde à mettre en œuvre (et donc en coût). Si cela est possible, il est plus judicieux de créer un faux-plafond suspendu chez votre voisin de l’étage inférieur. La solution sera équivalente, mais avec un coût diminué. Tout dépend évidement de l’acceptation des travaux par votre voisin !

La pose d’un faux-plafond se réalise par la pose de rails sur lesquels se fixeront le faux plafond constitué de plaques de plâtre ou de gypse. Un isolant phonique minéral (laine de verre pare exemple) ou naturel sera posé entre le faux-plafond et le plancher existant.

Portes et fenêtres

Le même principe s’applique à l’isolation des portes et fenêtres : c’est la densité des matériaux qui fera la qualité de l’isolation. Des portes en matériaux massif, pris en sandwich avec des isolants, et des fenêtres qui doivent avoir comme qualité une épaisseur du verre importante.
Il faut savoir que ce n’est pas le double vitrage en soi qui va isoler phoniquement votre studio, mais l’épaisseur de la vitre, le double vitrage ayant comme principale fonction l’isolation thermique grâce à la pellicule d’air entre les 2 vitrages.

Pour les vitres, prévoir une épaisseur donc de 10 mm au minimum (voire 12 mm). Vous pouvez doubler le vitrage (2 x 10 par exemple) pour avoir une double isolation phonique (et thermique grâce aux 2 vitres).

Equipement des instruments

Avec ces travaux réalisés dans votre home studio, la qualité de l’isolation phonique est maintenant satisfaisante. Mais il existe un ultime détail qui limite encore la transmission des sons via le sol par les instruments de musique. Rappelons que tout corps solide vibre (plus ou moins) et transmet les sons en fonction de sa densité. Les instruments de musique n’échappent pas à cette règle, et il convient donc d’en limiter au maximum les effets.

Tous les instruments en contact avec le sol, tels que piano ou batterie, mais aussi les enceintes acoustiques sont susceptibles de transmettre les vibrations au sol. Il et donc indispensable de poser des silentblocs sous les pieds des instruments sous les enceintes. Ces petites pièces constituées d’un caoutchouc spécial permettent de découpler le pont sonore que constitue l’ensemble émetteur du sol, et vont remplir la fonction d’absorbants acoustiques. Pratique, peu onéreux, et ça marche !

Voir aussi l’article : « Comment disposer les enceintes dans un studio de musique ».

Votre studio d’enregistrement est maintenant prêt à recevoir table de mixage et de mastering, enceintes de monitoring, microphones, claviers et synthétiseurs, percussions, guitares et basses … Vous pouvez lire les conseils pour aménager le studio dans l’article : « Comment aménager un studio de musique ». Tout est en place pour exercer son métier d’ingénieur du son et produire de superbes enregistrements !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alphasound.fr tous droits réservés 
menuarrow-right